Traitement de l’eau de piscine : les alternatives au chlore

Traitement de l’eau de piscine : les alternatives au chlore

Eaulistic > Chlore > Traitement de l’eau de piscine : les alternatives au chlore

Equipe-Eaulistic

Loin d’être une solution miracle, le chlore est souvent nocif pour les baigneurs et le personnel de piscine. Depuis quelques années, de nouvelles solutions plus respectueuses de notre santé et de l’environnement font leur apparition. Cette diversification de l’offre s’accompagne d’une importante évolution réglementaire. En effet, les pouvoirs publics semblent enfin prêts à envisager d’autres solutions de désinfection de l’eau de baignade que le chlore. L’objectif : s’affranchir des produits chimiques dont la production, l’utilisation et le rejet sont nocifs pour l’environnement et notre santé. Pour cela, un nouveau texte réglementaire ad hoc a vu le jour en 2019. Ce texte établit de nouvelles règles reconnaissant les paramètres physico-chimiques propres aux baignades sans chlore, appelées « baignades artificielles ». Il s’agit du décret du 10 avril 2019 relatif à la sécurité sanitaire des baignades artificielles, qui ouvre la voie aux traitements alternatifs. Le but de ce texte n’est pas de préconiser un procédé en particulier. Il fixe les paramètres à respecter pour assurer une eau de baignade saine et sans danger. Focus sur 3 solutions techniques répondant à ces exigences.

Électrolyse, hydrolyse et UV : un trio gagnant

Cette solution combine l’action de l’électrolyse, de l’hydrolyse et des UV dans un système de désinfection de l’eau innovant. Son effet est également rémanent : son action se maintient dans le temps.
Les 3 technologies agissent en symbiose :
L’électrolyse basse salinité transforme le sel ajouté dans l’eau en chlore naturel, beaucoup moins nocif pour les baigneurs. Ce chlore se retransforme ensuite en sel, dans un cycle perpétuel. Le dosage du chlore se fait automatiquement, sans risque de surdose.
L’hydrolyse génère des ions d’hydrolyse et des radicaux libres qui éliminent les micro-organismes et les bactéries.
Les UV éliminent les chloramines, qui sont les dérivés toxiques du chlore générant irritations et troubles respiratoires.
Les principaux avantages de ce système sont le confort de baignade et un entretien facile, au coût peu élevé.

Une filtration 100% naturelle avec le traitement biominéral

Sans produit chimique ni produit rémanent, le traitement biominéral est particulièrement adapté aux baignades artificielles. Son fonctionnement comprend 3 étapes.
Tout d’abord la double filtration. Une première filtration mécanique utilise la force centrifuge, puis la filtration biologique prend le relais. Celle-ci fonctionne avec de « bonnes » bactéries qui digèrent les matières organiques. Vient ensuite l’étape de désinfection et d’oxygénation de l’eau. Enfin, un rééquilibrage minéral est effectué. Le traitement biominéral respecte l’écosystème environnant, son empreinte écologique est faible. Dépourvues de produits chimique, les eaux usées peuvent être rejetées sans passer par un système d’épuration. Il est même possible de les réutiliser, pour de l’arrosage par exemple. Grâce à une bonne qualité de l’eau mais aussi de l’air, la santé des baigneurs est respectée. Ils ne subissent aucun des désagréments liés au chlore et aux chloramines. Ce système permet également de diminuer les contraintes de gestion : avec lui les vidanges annuelles ne sont plus obligatoires.

L’effet vortex pour une eau pure et vivante

Le système de filtration par vortex combine 3 effets : il détartre, oxygène et dynamise l’eau.
Effet détartrant
Cet effet est obtenu naturellement, sans produit chimique mais grâce à l’action d’un champ magnétique. Le calcaire présent dans l’eau est composé de cristaux de calcite. De taille importante, ces cristaux sont difficiles à éliminer. L’utilisation d’un champ magnétique permet de transformer les cristaux de calcite en cristaux d’aragonite. Plus petits et plus fins, ils sont mobiles et donc plus faciles à éliminer.
Effet oxygénant
Un vortex est un tourbillon qui se produit dans un fluide en écoulement. Comme une tornade, son énergie se concentre en son centre et dans sa pointe. L’eau qui passe dans un tube recréant un vortex est fortement agitée afin d’être purifiée. À sa sortie, elle est enrichie en oxygène.
Effet dynamisant
L’eau est ensuite redynamisée, ce qui la rend plus résistante aux germes, bactéries et algues.

Ces 3 solutions ont un point commun : une approche durable et écologique de la baignade. Elles correspondent à une demande du public, de plus en plus soucieux de préserver sa santé et l’environnement. Est-ce le début d’une prise de conscience de la dangerosité du chlore ? On ne peut que l’espérer.

Sources

Décret n° 2019-299 du 10 avril 2019 relatif à la sécurité sanitaire des baignades artificielles

https://www.eurospapoolnews.com/nouveautes_piscines_spas-fr/67364-combinaison,innovante,uv,electrolyse,basse,salinite,hydrolyse,eau,hayward.htm

https://www.archiexpo.fr/prod/hayward/product-10905-2277152.html

https://www.guide-piscine.fr/pro/traitement-sel/hayward-presente-l-aquarite-r-uv-ls-3261_H

https://www.eaulistic.fr/technique/

https://shop.aquiflor.com/fr/produit=vitii-15-filtration-biominerale-de-piscine&id=1028619

https://www.savoie-acqua-concept.com/piscine-naturelle/

http://www.dynavive.eu/traitement-eau-piscine-vortex.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *